Les enfants de l’Alaé achètent un tableau !

Parce qu’ils vivent dans la cité des arts en Ariège, le Carla-Bayle, les enfants de l’Alaé ont le privilège de côtoyer l’art et ses artistes au quotidien. Mais, pour la première fois, ils auront la possibilité de se porter acquéreur d’une œuvre choisie entre trois au nom de L’Artothèque Léo-Lagrange.

Ainsi, trois artistes sélectionnés au préalable, Mélanie Major, Phanette Franzini et le duo russe Kou-Bou exposant temporairement à la galerie municipale les Coucarils, sont venus présenter chacun leur réalisation, expliquant leur démarche artistique, leur technique, se prêtant aux questions de la vingtaine d’élèves âgés de 6 à 10 ans sous la bienveillance des animateurs, Faustine et Corto. Une présentation qui les fait voyager : Mélanie, artiste carlanaise d’origine québécoise détaillait les particularités locales d’un tableau représentant une maison à Montréal ; Phanette, dans une œuvre onirique entre deux eaux, deux océans qui laissent entrevoir des créatures surgir entre les vagues tandis qu’Ivan et Konstantin tentaient d’expliquer leurs formes géométriques, s’exprimant dans un français très approximatif. Mais surprise, ils ont été aidés par trois enfants, exilés russes comme eux, issus du Cada, pour traduire leurs pensées.

«À la suite de cette présentation les enfants pourront voter pour l’œuvre qu’ils voudront voir rejoindre l’artothèque Léo afin que celle-ci soit exposée dans leur école, et face l’objet de séances d’animation artistiques», explique Antoine Kernevé, responsable Espace Culturel Jeunesse Arize-Lèze et initiateur de l’événement.

Les artistes mettent leurs œuvres à l’appréciation des enfants./ Photo DDM MB
Publié le , mis à jour

Blog webekm.com the ekm.

Download from BIGTheme.net free full premium templates